J’habite avec ma famille à Lentilly depuis 13 ans et mes enfants fréquentent les écoles publiques de la commune. Très vite, nous avons eu dans leurs cahiers d’école des flyers nous présentant l’association « Caroline et Jérémie ».

J’ai tout de suite été sensible à cette action. J’ai été touchée que des amis et des voisins d’une famille en difficulté se mobilisent pour leur venir en aide.

 La solidarité de proximité est vitale dans notre société ! Quoi de plus fort et de plus réconfortant de partager ses ressources, de recevoir et de donner ?

 Je ne connaissais pas la famille Saraiva mais j’ai tout naturellement participé (de loin) aux actions de l’association en mangeant de la (bonne) paëlla chaque année et en contribuant modestement à chaque forum. Grâce au site internet, je pouvais suivre les actions menées et les informations sur l’Ataxie de Friedreich.

 En 2016, j’ai découvert le projet du Peloton de l’Espoir et je me suis demandée comment y apporter ma contribution.

Je suis éducatrice spécialisée et je travaille à Lyon dans le secteur du handicap depuis bientôt 20 ans. Ainsi, j’ai acquis au fil des ans une expérience dans le médico-social mais j’ai surtout noué des relations fortes avec certains partenaires. Je me suis dit que ce réseau pourrait servir la cause du Peloton de l’Espoir et répondre à certains besoins.

Dans mes démarches, accompagnée par Anabella, je réalise que chacun de nous possède des ressources dont il ne se rend pas forcément compte. Chaque volontaire participe à sa mesure et le projet avance, pas à pas.

 Ce qui me touche, c’est de découvrir l’engouement autour de cette aventure, notamment à Lentilly, par l’investissement de ses habitants et des associations. Quel plaisir de voir ma fille s’entraîner assidûment au cup-song pour être prête le 8 juillet avec sa classe de CE1 !

 A ce jour, nous avons contacté l’association Handimat qui s’engage auprès du Peloton de l’Espoir. Elle sera présente le 8 juillet, relaie l’information auprès de ses adhérents et partenaires et nous aide à trouver des vélos couchés. Autre apport important : elle nous propose de participer au salon Handica à Eurexpo dont elle est à l’origine, le 7 juin prochain.

http://www.handimat.org/

http://www.handica.com/

 Soyez nombreux à rejoindre cette aventure !

Vive le Peloton de l’Espoir !

Samedi 4 mars :

Le match Lyon-Nice, en ligue de basket féminin, est parrainé par Handimat. Et le peloton de l’espoir est invité !

C’est pour nous l’occasion de communiquer sur le projet et de rencontrer d’éventuels partenaires. A cette occasion, nous échangeons avec Mme Chaix, Conseillère Régionale déléguée au Handicap à la Région Auvergne Rhône-Alpes, qui s’est engagée à soutenir le projet

 Handimat⁄Mme Chaix⁄Nirisoa

(de gauche à droite : Nirisoa Chapal, Bernard George (bureau Handimat), Mme Sandrine Chaix, Bertrand Fleury, (président Handimat)

 

 

 

Nirisoa Chapal